L'autoconsommation

Le choix de l'autonomie

« L’autoconsommation ne signifie pas autarcie, ce n’est pas la remise en cause du réseau national intégré et du tarif unique de l’électricité. Mais les citoyens sont demandeurs d’autonomie, ils veulent avoir les moyens d’agir. Il faut maintenant avoir la capacité de passer du principe à la technique »

Delphine Batho

Grâce à vos panneaux solaires, trois options s’offrent à vous :

L’autoconsommation
La revente de l’électricité produite
L’autoconsommation et la revente du surplus

L'autoconsommation est aujourd’hui solution à privilégier

Elle vous permettra de réaliser de grosses économies sur votre facture d’électricité.

Avec la baisse des prix des équipements solaires et l’augmentation de l’électricité, elle est de plus en plus rentable.

A l’inverse, même si la revente reste une solution envisageable, elle apparaît moins avantageuse au vu de la baisse du prix de revente de l’électricité.

Jusqu'à 70% d'économie

En savoir plus sur l'autoconsommation

L'autoconsommation pour

L’autoconsommation est une solution qui se prête parfaitement aux professionnels.

Leur activité les oblige à consommer la quasi-totalité de l’énergie pendant la journée. Le taux d’autoconsommation peut donc atteindre 100%, sans pilotage, surtout en présence d’équipement de froid ou de rafraîchissement qui génèrent une demande synchrone avec la production photovoltaïque. 

Voici les postes à privilégier pour autoconsommer l’électricité : 

  • 32% alimentation générale du magasin (postes informatiques, imprimantes, …)
  • 5% ECS
  • 21% climatisation
  • 21% froid alimentaire
  • 16% éclairage
  • 5% chauffage

Près de 44% des professionnels seraient prêts à réaliser leur projet dans 2 à 5 ans. 

Chiffres provenant : ENQUÊTE d’opinion Périfem pour Enerplan

Enfin, dans le but de soutenir et accélérer l’investissement productif, une mesure exceptionnelle a été mise en place afin de permettre aux professionnels de pratiquer un sur-amortissement de 40%. Ainsi les entreprises pourront amortir les biens à 140% de leur valeur. 

AREMA Energies vous aidera et vous accompagnera dans chacune des démarches. 


Vous pourrez ainsi compter sur des aides régionales comme l’éco-chèque, un taux de TVA réduit,  ainsi qu’une réduction d’impôt.

Afin de mieux comprendre comment s’effectue le passage au photovoltaïque, voici les différentes étapes à prendre en compte.

La première étape est de définir ses propres besoins ainsi que ses propres attentes : 

  • quelle option parmi les trois préfèreriez-vous
  • quels sont vos besoins en termes de consommation énergétique .

 

Il va ensuite falloir réaliser un bilan solaire qui est fait par un conseiller en fonction de : 

  • la localisation géographique
  • le degré d’ensoleillement
  • la superficie de la toiture, son inclinaison.

A partir de ces éléments, un conseiller va dimensionner l’installation. A l’issue de cette étude, une estimation des revenus liés à la production d’électricité va être faite.

Attention : il faut prendre en compte les démarches administratives à mettre en place ainsi que les délais à respecter.

Une fois ces étapes faites, le chantier pourra commencer. Les équipes d’AREMA Energies possèdent une double compétence : couvreur et électricien. La phase de chantier prend généralement 1 à 2 jours.  Ils respectent les normes de la qualité ENR.

Le groupe AREMA Energies s’engage à vous accompagner dans chacune de ces étapes :

  • un conseiller vous contacte sous 48h pour fixer un rendez-vous
  • il réalise avec vous une étude de votre projet et de son potentiel
  • il vous propose des solutions financières et aide aux demandes de subventions